François-Charles Schmitt

f-charles.jpg

 François-Charles entouré de sa fille Aimée et de son épouse Marie-Hélène Reyniers

François-Charles, né le 17/07/1874 à Moyeuvre-Grande et décédé le 6/12/1954 à Bruxelles, qui est le premier fils de Nicolas, a une vie très remplie et digne d'un roman !

Très tôt séparé de sa mère Rose Ciron, qui décède, alors qu'il n'a que 12 ans...François-Charles voue dorénavant une vraie passion pour sa mère comme l'attestent tous ses envois épistolaires écrits en vers.

Ainsi dans une lettre datée du 17 juillet 1954, faisant le bilan de ses 80 ans, il dit notamment en parlant de lui à la troisième personne:

'Sa mère était du monde où les plus belles choses ont le pire destin,

et 'Rose', elle a vécu ce que vivent les roses: l'espace d'un matin.

Après avoir aimé la terre à la folie,

l'orphelin de 12 ans la vit avec horreur,

quand Maman, son idole, y fut ensevelie.

Séparons-nous, dit-il, tu m'as vidé le coeur.

L'étude, heureusement, allégea sa souffrance,

et son ardeur pour elle augmenta d'âge en âge...'

Dès le 1/09/1887, soit huit mois après le décès de sa mère, il entra en 7° année au Juniorat de N.D. de Sion à Sion-Saxon chez les Oblats de Marie Immaculée (O.M.I.).

Sa vocation religieuse n'est-elle qu'un refuge, une façon de compenser l'absence maternelle...ou s'agissait-il d'une vraie aspiration religieuse, d'une vocation pour se donner totalement à Dieu et aux autres ? Les questions resteront à jamais posées mais le parcours qu'effectua F.Charles nous inspire de l'admiration ou tout du moins du respect envers celui qui est en quête d'un idéal de vie!

D'après les notes manuscrites extraites de son journal et qui nous ont été transmises par sa petite fille Jeanine Denan, il a été possible de suivre son parcours chronologique:

1888: confirmation de F.Charles à N.D. de Sion

1894: fin des études (rhétoriques) à N.D. de Sion à l'âge de 20 ans. Le 1/08, entrée à St Gerlach Houtem ( Luxembourg hollandais) chez O.M.I., prise d'habit le 14/08.

1895: 15/08 voeux temporaires à St Gerlach et ensuite entrée aux O.M.I. à Liège, rue des Basses Wez Casino des Beaux Murs ( âge : 21 ans), y restera jusqu'en juin 1899.

1896: voeux perpétuels O.M.I.

1899: F.Charles effectue divers voyages: juin 1899 N.D. de Sion, ensuite Lyon.

1900: Pommieurs, Lyon, Voiron (Isère), Vienne (Isère), Alpes, St Laurent du Pont ( Chartreuse) pendant six semaines...ensuite Paris, Metz, Alpes, Catalogne.

Cette année 1900 va être la période charnière de sa vie. Apparemment, il a quitté l'O.MI. de Liège pour se rendre à la grande Charteuse ( St Laurent du Pont pendant six semaines). Il avait, semble-t-il, la vocation monastique : un engagement encore plus fort et plus exigeant que celui de l'O.M.I. puisque la règle monastique ( surtout chez les Chartreux) conduit à une coupure presque totale avec le monde et à un isolement même à l'intérieur de la communauté religieuse puisque la règle de St Bruno ( fondateur de l'ordre) privilégie l'aspect personnel de chaque moine dans un rapport individuel à Dieu !

Dans des courriers adressées au Supérieur de l'O.M.I. à Paris,il sollicite un certificat le relevant de ses voeux pour pouvoir prendre l'habit à la Charteuse le 14/08.Il dit sa joie d'être là après six semaines en cellule et d'avoir trouvé sa voie.Mais quelques jours plus tard,il semble désespéré . Il a quitté la Charteuse et n'a plus ' la force de devenir prêtre '. Que s'est-il passé? Toujours est-il dans ses notes, il dit être allé à Metz où il a passé un an chez les cousins Birette .Cette année ' sabbatique' lui a permis , peut-être, de retrouver un nouveau sens à sa vie.

C'est la raison pour laquelle, il s'engagera le 23/11/1901 à La Légion Etrangère, comme son père Nicolas le fit en 1871 ! Le 24/11 arrivée à Marseille ( Fort St Jean), le 26/11 à Oran et le 28/11 à Sidi Bel Abbes ( affecté au 1° Régiment 25° Cie Dépôt jusqu'en février 1902).

1903: le 17/11 il est affecté au 2° Bataillon/ Régiment Tonkin au Tonkin, jusqu'en mars 1906.

1906: Il séjourne en juillet et en août à Porquerolles ( Marseille) et le 25/10 fin de son engagement militaire et séjourne à Joeuf ( en Meurthe-et-Moselle, commune limitrophe de Moyeuvre-Grande) chez Joseph Ciron ( la famille de sa mère Rose Ciron).

1907: F.Charles se rend en janvier, à Paris chez le Duc de Mortemart et le 23/07/1907 épouse Hélène Reyniers à Zelzate en Belgique.Le 01/02 , il est engagé aux Glaceries à Zelzate et loge chez Edgard Von Sevecotte un collègue de travail....il renoue avec la tradition verrière de ses ancêtres mais seulement en qualité de responsable admnistratif !

1908: le 15/06/ naissance de sa fille Aimée, Malvine, Charlotte Schmitt à Zelzate.

1910: F.Charles se rend seul à Paris jusqu'au 30 juin et réside ensuite aux Cristalleries Arrija en Espagne.

1913: le 01/03 F.Charles entre à l'UCGG, 43 rue des Colonies à Bruxelles ( son domicile: 5, avenue de la Reine à Bruxelles).Sa fille Aimée fréquente l'école communale de Schaerbeek 188, avenue Rogier.

1914: 28/07 début de la 1° guerre mondiale. Du 16/07 au 20/08, F.Charles reste seul à Bruxelles, sa famille étant partie à Zelzate. Le 20/08, les troupes allemandes entrent à Bruxelles.F.Charles part à pied, ensuite en train pour Gand et le 13/10 se réfugie en Hollande.

1915: F.Charles a son bureau à Rotterdam et sa famille s'installe dans cette ville.

1917: Installation de F.Charles à La Haye.

1918: Aimée Schmitt est confiée à Malvine Van Sevecotte à Terneuzen et fréquente l'école à Zelzate.

1919: Famille Schmitt habite Zelzate, 3 quai de l'Est.

1920: 11/01 achat de la maison à Zelzate. 22/03 Communion solennelle d'Aimée à Zelzate.

1923: Glaceries, Directeur : M. de Bel (NL). F.Charles convoie deux wagons de Sas van Gent à Boussois.

1925: 13/08 : voyage de F.Charles au château de Hombourg-Budange ( son père Nicolas).

1926: 15/07 Aimée quitte l'école de Braine le Comte - Diplôme de fin d'études moyennes et le 01/10 entame les études d'infirmière à Gand.

1929: 30/07 Aimée termine ses études d'infirmière.

1932: 24/04 Jubilé d'Argent Schmit-Reyniers à Zelzate. 02/11 Aimée étudie à Bruges.

1933: 13/08 famille Schmit-Reyniers en voyage à Paris.

1934: 28/10 fiançailles de Jean Deman et d'Aimée Schmitt.

1935: 04/05 mariage de Jean Deman et Aimée Schmitt ( église St. Laurent à Zelzate).

1937: 18/01 F.Charles prend sa retraite et vend sa maison de Zelzate.La famille s'installe à Schaerbeek, 60 rue Léon Mignon, chez Jean Deman.

1940: 10/05 Invasion allemande. 15/05 : F.Charles exode vers la France en train.16/05:Leuze-Chapelle à Wattines(grange).17/05 -18/05 Péruwelz -N.D. de Bon Secours.19/05 Douai.20/05: Arras( bombardements).21/05 au 02/06 réfugié à St. Pol sur Ternoise (Pas-de-Calais) ( famille Fauquenbergh).03/06 :Aubigny (Artois).04/06 : Douai.06/06 : Valenciennes.07/06 : retour à Bruxelles.

1944: 08/05 : vente de la maison de la rue L.Mignon appartenant à J.Deman.03/09 : libération de Bruxelles.

1946:10/08 : visite d'Emile Schmitt à Bruxelles (rue L.Mignon).

1951: 10/07 : Famille Jean Deman emménage au 4, avenue de la Brabançonne Bruxelles

1954: 06/12 décès de F.Charles Schmitt à Bruxelles.

F.Charles avait peur de la mort subite, il a prié toute sa vie pour avoir une belle mort; il voulait mourir prêt. La veille de sa mort, il a été l'après-midi à l'église pour se confesser et il est mort la nuit même d'une attaque cérébrale.F.Charles est resté profondément croyant et  vouait une dévotion particulière à la petite Thérèse de l'Enfant Jésus ( deux petites images de la sainte qu'il portait sur lui). Il allait régulièrement à la messe dominicale et également pendant la semaine. Il avait un grand chapelet accroché au mur de sa chambre.

Son gendre Jean Deman, qui l'a bien connu, résume la personnalité de F.Charles: ' C.François Schmitt était un homme d'une intelligence remarquable, il a étudié jusqu'à la fin de sa vie principalement l'histoire. Grand versificateur, toute occasion lui était bonne pour célébrer en vers les fêtes familiales, mariages, naissances, etc...En bref, ce fut une TRES forte personnalité, fort agréable à côtoyer, disert et son souvenir reste fortement marqué; ' ( lettre du 2/09/1975)

aimee-schmitt.jpg

 

Aimée Schmitt, sa fille

 

(1908-2000)

 

(photo du 15/06/1998)

 

 

 

Tableau généalogique des descendants de F.Charles Schmitt

descendants-de-f-charles-sc.jpg